"Après que" suivi de l'indicatif ou du subjonctif ?

Doit-on dire

 

Après que tu es partie 

ou

Après que tu sois partie 

 

 

Réponse

Après que tu es partie (indicatif passé composé)

 

"Après que tu sois partie" (subjonctif présent) est à prohiber !

 

La faute est si courante qu'elle semble devenue la règle.

Mais non ! Ne dites jamais après que tu sois partie.

Derrière après que, le verbe se conjugue toujours à un temps de l'indicatif.

 

Parfois l’emploi d'un temps du conditionnel est possible dans le cas de futur dans le passé.

Ex. :  Il avait promis qu’il travaillerait après qu’il aurait fini son repas.

 

Quelques exemples :

Après que tu auras rangé ta chambre, tu pourras aller au cinéma. (indicatif futur antérieur)

Nous applaudissions toujours après qu'il avait chanté la chanson. (indicatif plus-que-parfait)

 

La preuve Grammaire fun 

Longtemps, longtemps, longtemps 

Après que les poètes ont disparu 

Leurs chansons courent encore dans les rues 

 

Extrait de L'Âme des poètes, chanson de Charles Trénet (1951)

 

Comprendre et aller plus loin…

Pour savoir comment conjuguer le verbe qui suit la locution après que

utilisez le temps composé correspondant au temps simple de la principale.

 

principale au présent --------- après que + passé composé. 

Ex. :  Nous sortons de la pièce  après que tu as commencé ton cours de claquettes

 

principale à l'imparfait --------- après que + plus-que-parfait

Ex. : Nous sortions de la pièce  après que tu avais commencé ton cours de claquettes

 

principale au passé simple  --------- après que + passé antérieur

Ex. : Nous sortîmes de la pièce  après que tu eus commencé ton cours de claquettes

 

principale au futur  --------- après que + futur antérieur

Ex. : Nous sortirons de la pièce  après que tu auras commencé ton cours de claquettes

-----------------------------------------------------------

D'autres questions Grammaire fun

 

En vente dans votre librairie habituelle

et sur vos sites marchands préférés.

 

Grammaire fun, 

 on en parle dans la presse et sur le Net.