Clôturer ou clore ?

Mettons-nous d'accord pour clôturer le débat.

Quelle est l'erreur dans cette phrase ?

Réponse

Mettons-nous d'accord pour clore le débat. 

 

Explication

En effet, le verbe clôturer, signifie fermer à l'aide d'une clôture et n'a pas de sens figuré. -- Ex. On clôture un champ, un jardin, un terrain…

Or, bien souvent, le verbe clôturer est employé avec le sens de terminer, alors qu'il faudrait utiliser le verbe clore ?

 

Plusieurs raisons à cette confusion

  1. le verbe clore est défectif (il ne se conjugue pas à tous les temps). Il n'existe ni à l'imparfait ni au passé simple de l'indicatif. Pas plus qu'il n'existe à l'imparfait du subjonctif ou à l'impératif présent au pluriel. Donc au passé, la tentation est grande d'utiliser le verbe clôturer, alors que des verbes ou périphrases synonymes existent : mettre fin à, mettre un terme, terminer, conclure...
  2. la vraie raison de la confusion vient sans aucun doute du mot clôture qui, au sens propre, désigne selon le Littré "Enceinte qui clôt. La clôture de ce parc est endommagée en beaucoup d'endroits.", mais qui a également un sens figuré et qui désigne "Action de terminer, d'arrêter définitivement une chose. La clôture de la discussion. La clôture d'un compte, d'un inventaire." Ainsi parle-t-on de la Cérémonie de clôture.

Aller plus loin

Si pour l'Académie française l'emploi de clôturer ne peut exister au sens figuré, il convient d'admettre que certains jargons professionnels s'affranchissent de cet interdit académique. Ainsi dit-on qu'on clôture un compte ou un inventaire.



En vente dans votre librairie habituelle et sur vos sites marchands préférés.

Grammaire fun, on en parle dans la presse et sur le Net.