La virgule

Le maître m'a dit cet élève est un âne.

Cette phrase peut avoir deux sens contraires, selon l'usage que l'on fait de la virgule. À vous de jouer !

 

Réponse

La façon de ponctuer change radicalement le sens de la phrase.

  •  Si une seule virgule est placée après "m'a dit" - Le maître m'a dit, cet élève est un âne. Cela signifie que le maître a dit : "cet élève est un âne".
  • Si deux virgules encadrent "m'a dit cet élève" - Le maître, m'a dit cet élève, est un âne. Cela signifie que l'élève a dit : "le maître est un âne".

La virgule n'est pas accessoire : elle est porteuse de sens et conditionne la compréhension.

 

La virgule quand ?

  • Dans une énumération - Ex. Les enfants, les parents, les cousins, les oncles et les tantes furent invités.
  • Dans le cas d'une incise - Ex.  Les enfants, ceux qui avaient gagné, furent invités. Remarque : dans le cas d'une incise, le membre de phrase entre les deux virgules peut-être supprimé sans altérer le sens. Démonstration avec la phrase d'exemple ci-dessus : Les enfants furent invités.
  • Dans le cas des compléments circonstanciels. Ex. Dès le mois de novembre, les enfants furent invités.
  • Pour séparer des propositions indépendantes. Ex. Les enfants furent invités, les parents furent oubliés.

La virgule jamais !

  • Entre le sujet et le verbe – Les enfants furent invités.
  • Avant et après ni – Ni les enfants ni les parents ne furent invités.
  • Avant et après ou – Les enfants ou les parents viendront.
  • Avant le et d'une énumération – Enfants, oncles, tantes et amis furent conviés.

Aller plus loin

Le code typographique exige que la virgule soit collée au mot qu'elle suit et séparée d'une espace* du mot qu'elle précède.

 

*Le saviez-vous ? Bizarrerie de la langue française : quand on parle d'espace en typographie, le mot est féminin, la survivance d'un archaïsme du vieux français !



En vente dans votre librairie habituelle et sur vos sites marchands préférés.

 

Grammaire fun, on en parle dans la presse et sur le Net.