Abjurer - adjurer

Je t'abjure de me prêter tes lunettes.

Où est la faute dans cette phrase ? 

 

Réponse

Je t'adjure de me prêter tes lunettes. 

 

Explication

Les mots aDjurer et aBjurer sont des paronymes, c'est-à-dire que leur graphie et leur prononciation sont si proches, qu'elles peuvent être confondues. Ce qui explique parfois la confusion de sens.

 

  • abjurer signifie renoncer solennellement à, abandonner une croyance religieuse. Par extension, on peut également abjurer ses principes. 

Ex. - Il abjura la religion de son père pour adopter celle de sa femme.

 

  • adjurer signifie demander à quelqu’un, de façon pressante, de faire quelque chose, souvent au nom de Dieu, d'une personne importante ou d'une chose sacrée.

Ex. - Je t'adjure de me rendre cette lettre de ma mère.

 

Aller plus loin

Les verbes abjurer et adjurer ont la même étymologie latine : le verbe jurare  (prêter un serment solennel, prendre à témoin quelqu’un du sérieux de son serment).

  • La particule ab- qui exprime l'éloignement, ajoutée au verbe, a donné abjurer : s'éloigner, nier par un serment solennel.
  • La particule ad- qui exprime l'approche, ajoutée au verbe, a donné adjurer : promettre avec serment, devenu supplier.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

D'autres questions sur 

 

En vente dans votre librairie habituelle

et sur vos sites marchands préférés.

 

Grammaire fun, 

 on en parle dans la presse et sur le Net.