Les différents modes des verbes

 Indicatif, subjonctif, conditionnel...

quelles sont leurs différences ?  

 

Réponse

 

Première différence : les modes personnels et  les modes impersonnels

  • Les modes personnels se conjuguent  : indicatif, conditionnel, subjonctif et impératif.
  • Les modes impersonnels ne se conjuguent pas : infinitif, participe présent et participe passé (le participe passé s'accorde, mais ne se conjugue pas).

 

Deuxième différence : la réalité de ce que la phrase affirme.

  • L'indicatif  : il s'emploie dans les phrases énonciatives,  interrogatives, et exclamatives.  C'est un mode factuel, il est appelé par certains grammairiens le mode affirmatif. Ex. : Je viens. Viendra-t-il ? Il est venu vite ! 
  • Le subjonctif : l'auteur ou l'orateur l'utilise quand il ne souhaite pas  s’engager sur la véracité de ce qu'il raconte et qu'il souhaite exprimer une forme d'incertitude due à la subjectivité. Ex. : Il faut que je vienne. (Je dis que je dois venir... mais viendrai-je ?  Il y a une incertitude.) Selon Damourette et Pichon, § 1926 : "Le subjonctif y [= dans les principales] indique un fait sur lequel on n’apporte pas d’assertion."  

On utilise le subjonctif

- après les verbes qui traduisent la volonté, la prescription, le souhait : vouloir, ordonner, prescrire, aimer (dans le sens de souhaiter), désirer, demander... Ex. : Je veux que tu sois ponctuelle.

- après conjonction de coordination QUE . Ex. : Viens vite pour que je n'aie pas à t'attendre.(astuce : passer la phrase au pluriel permet d'entendre le mode subjonctif : Viens vite pour que nous n'ayons pas à t'attendre. Si le pluriel appelle naturellement le subjonctif, il en sera de même au singulier). Mais attentionaprès que est toujours suivi de l'indicatif.

-  les locutions quoi que, quelque, que et quel que sont toujours suivies du subjonctif. Ex; : Que que tu dises, quel que soit son âge...

- en valeur injonctive, pour exprimer un ordre à la 3e personne du singulier (car cette personne n'existe pas à l'impératif). Ex. : Qu'il soit ponctuel !

- pour émettre une hypothèse envisageable. Ex. : Il est possible que tu ne parviennes pas à être ponctuelle.

D'autres utilisations du subjonctif consacrées par l'usage n’expriment pourtant pas de doute ou d'incertitude due à la subjectivité (sujet qui sera développé ultérieurement).

  • Le conditionnel : il s'utilise quand l'action ou le fait n'est pas certain.  Ex.  : Il n'aurait pas réussi à être ponctuel.
  • L'impératif : il est le mode de l'ordre, de la demande, du conseil, de l'injonction.  Ex.  : Soyez ponctuelles !
  • L'infinitif : est un mode qui ne se conjugue pas. Il ne porte ni indication de nombre, ni indication de personne. Il est souvent précédé de l'introducteur de. Ex. : Tu viens de réussir ton examen.

- l'infinitif peut être interrogatif. Ex. : Que dire ? Que penser ?

- l'infinitif peut être exclamatif. Ex. :  Venir sans le prévenir, quelle audace !

- l'infinitif peut être narratif. Ex. : Il fut reçu à son examen et moi de le féliciter de sa réussite.

- l'infinitif peut être injonctif. Ex. : Boire ou conduire, tel est le choix.

  • Le participe : peut remplir les fonctions d'un adjectif  (participe passé) et dans ce cas il s'accorde en genre et en nombre avec le mot qu'il qualifie. Au présent, le participe sert à la construction du gérondif (Ex. : en marchant.)

D'autres utilisations du participe existent.

Ce sujet sera développé ultérieurement.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Autre question Grammaire fun

Autre question Orthographe fun

Autre question Langue française fun

 

En librairie

depuis le 7 septembre 2016.

 

en savoir plus

Grammaire fun,  on en parle dans la presse et sur le Net.